The Prison Reviews

Selon une étude menée par Ibope, seul un brésilien sur deux est un lecteur. Ce qui est vraiment très peu. Cependant, selon une autre étude du Federal District, les prisonniers lisent 9 livres de plus que la moyenne (qui se situe aux alentours de 5). Alors, pour vous aider à choisir les bons livres, Editora Carambaia a décidé d’utiliser cette information à bon escient. En transformant les prisonniers en véritables critiques littéraires.

Avec l’agence Artplan, la maison d’édition Editora Carambaia a lancé le projet The Prison Reviews. Ainsi, afin de promouvoir la lecture, et modifier les à-prioris que l’on pourrait avoir sur les détenus, des douzaines de livres ont été donnés au centre pénitencier d’Horltolândia. Les prisonniers ont alors pu réaliser de véritables critiques littéraires, qui, après validation par un comité, ont été utilisées sur les différents moyens de communication de la maison d’édition. En échange, les détenus ont pu profiter de quelques jours de remise de peine.

Avec cette campagne, Editora Carambaia veut changer le regard que nous portons sur l’une des populations les plus marginalisées de la société. En proposant aux détenus de “s’évader”, la maison d’édition bénéficie aussi de contenus qualifié. Un concept gagnant-gagnant ?

Une idée qui fait plaisir à lire de Artplan