Le Gars de la Pub - violences conjugales femmes blame Projet Alert on Violence Against Women aussi

La faute à qui ?

Selon une étude menée par la Banque Mondiale, la probabilité d’être victime de violence conjugale et de viol serait plus forte pour une femme âgée de 15 à 44 ans, que celle de subir un cancer, un accident de la route, une guerre ou même le paludisme. Ou les 4 ensemble. Pire, on estime que 7% des femmes seront victimes d’un viol au cours de leur vie. Et les excuses sont variées. « Elle ne demandait que ça », « Elle était habillé trop sexy » ou  « Elle savait ce qui l’attendait en prenant cette route ». Un pointage du doigt des victimes que souhaite dénoncer l’association Project Alert on Violence Against Women.

Avec l’aide de l’agence Up In The Sky, l’association a réalisé un spot dénonçant cette mentalité. Imaginez, si votre voiture était volée dans la rue et que les passants vous répondraient que c’est votre faute. Que vous l’avez bien cherché en la garant là. Ou c’est parce qu’elle est noire. Après tout, c’est aguicheur une voiture noire, non ? Si la discussion peut paraître absurde, c’est pourtant ce que doivent endurer les victimes quotidiennement.

Si la réalisation de ce spot n’est pas des meilleures (ne nous mentons pas), elle permet néanmoins de faire réfléchir. Et essaye de faire bouger les choses. Tout comme ce lit imaginé par l’UNICEF pour lutter contre les violences envers les enfants.

Une idée qui ne s’est pas faite voler de Up In The Sky.